atelier


atelier

atelier [ atəlje ] n. m.
astelier 1332; de astelle « éclat de bois »; lat. astula; cf. attelle
1Lieu où des artisans, des ouvriers travaillent en commun. boutique, chantier, laboratoire, ouvroir. L'atelier d'un ébéniste, d'un garagiste. Ouvrir un atelier de couture. La foule « s'était renforcée des arpettes, midinettes et grooms jaillis des ateliers et magasins d'alentour » (G. Lecomte). Ateliers de la marine. arsenal. Hist. Ateliers nationaux : chantiers créés en 1848 pour venir en aide aux chômeurs. Atelier protégé : établissement comparable à une entreprise, destiné à faciliter l'insertion des handicapés en milieu professionnel.
2Section d'une usine où des ouvriers travaillent à un même ouvrage. Atelier de fabrication. Atelier de laminage, de montage, de réparations. Chef d'atelier. Atelier flexible, à gestion informatisée, permettant la réalisation de divers produits. — Atelier de génie logiciel.
(XXe) Groupe de travail. Ateliers de théâtre. Les ateliers d'un congrès, d'un colloque. Ateliers-débats.
Atelier de production radiophonique, télévisée.
3Ensemble des ouvriers qui travaillent dans un atelier.
4Lieu où travaille un artiste (peintre, sculpteur), seul ou avec des aides. L'atelier d'un peintre. Appartement aménagé dans un atelier.
5Ensemble des artistes qui travaillent en atelier sous la direction d'un maître. « “Œuvre d'atelier, aujourd'hui encore, veut dire pour les experts : œuvre exécutée dans l'atelier du maître, sous sa direction et sous son contrôle, et parfois achevée par lui » (Malraux).
6Compagnie de francs-maçons groupés sous un même vocable. Local où ils se réunissent. loge.

atelier nom masculin (ancien français astelier, tas de bois, chantier, de astele, éclat de bois, du latin populaire astella, planchette) Local où travaille manuellement quelqu'un pour son métier artisanal ou pour son plaisir : Atelier de couturière. Local, service, secteur où travaillent des ouvriers en usine ; ensemble des ouvriers qui y travaillent : Chef d'atelier. Groupe de travail constitué autour d'une activité, d'un thème, etc., en particulier dans le domaine de l'enseignement, d'un congrès scientifique, etc. Ensemble des collaborateurs, aides ou élèves d'un artiste ; unité d'enseignement, ensemble des élèves d'un même maître dans une école d'art, une académie. Nom générique des groupements maçonniques (loges, chapitres, conseil, aréopages, etc.). ● atelier (expressions) nom masculin (ancien français astelier, tas de bois, chantier, de astele, éclat de bois, du latin populaire astella, planchette) Atelier chorégraphique, lieu de recherche et d'expériences dans le domaine de la danse et du mouvement ; rencontre et présentation de ces travaux expérimentaux ; groupe de danseurs qui se consacrent à ces recherches. Atelier d'artiste, local aménagé pour le travail d'un peintre, d'un sculpteur, d'un photographe ; type de logement qui se caractérise par une grande hauteur sous plafond, la présence d'une grande verrière ou baie vitrée et qui est normalement orienté au nord. Ateliers de charité, ateliers publics destinés à employer les ouvriers sans travail. (Sous l'Ancien Régime, ils furent institués à plusieurs reprises en période de crise, notamment par Louis XIV [1685, 1699, 1709]. À Paris, en août 1789, la municipalité ouvrit de nombreux ateliers, que la Constituante supprima en juin 1791.) Atelier de construction, synonyme de arsenal. Ateliers nationaux, institution créée en 1848 par le gouvernement provisoire pour occuper les ouvriers sans travail. (Les ouvriers étaient employés à des travaux de terrassement ou de voirie. Très vite, les ateliers nationaux apparurent coûteux et dangereux : leur dissolution, décidée le 21 juin 1848 par l'Assemblée constituante, provoqua une violente insurrection ouvrière [journées de juin].) Atelier protégé, unité économique de production destinée à faciliter l'insertion en milieu professionnel des personnes handicapées. Ateliers sociaux, coopératives de production imaginées par Louis Blanc et qui ont servi de référence pour la création des ateliers nationaux. Atelier de taille, dans les habitats préhistoriques, zone recouverte de débris provenant du débitage du silex ou de toute autre roche dure. ● atelier (homonymes) nom masculin (ancien français astelier, tas de bois, chantier, de astele, éclat de bois, du latin populaire astella, planchette) atteliez forme conjuguée du verbe atteleratelier (synonymes) nom masculin (ancien français astelier, tas de bois, chantier, de astele, éclat de bois, du latin populaire astella, planchette) Atelier de construction
Synonymes :

atelier
n. m.
d1./d Local où travaille une personne exerçant une activité manuelle. Atelier de menuisier. L'atelier d'un bricoleur.
d2./d Subdivision d'une usine, d'une fabrique, où s'exécute un type déterminé de travail. Atelier de montage.
|| Groupe de travail, dans un congrès, un séminaire, etc.
d3./d Local où travaillent un ou plusieurs artistes plasticiens. L'atelier d'un sculpteur.
Par ext. Ensemble des élèves travaillant sous la conduite d'un maître.

⇒ATELIER, subst. masc.
Lieu où s'exécutent des travaux manuels, où se pratiquent des activités manuelles d'art ou de loisirs; p. ext. lieu où s'élabore une œuvre.
A.— Local professionnel d'un artisan :
1. L'étroit boyau des rues où nous sommes engagés au milieu d'une foule obscure n'est éclairé que par les boutiques qui le bordent, ouvertes tout entières comme de profonds hangars. Ce sont des ateliers de menuiserie, de gravure, des échoppes de tailleurs, de cordonniers et de marchands de fourrures; ...
CLAUDEL, Connaissance de l'Est, 1907, p. 31.
En partic. ,,Local dans lequel on élève des vers à soie et que, dans le midi de la France, on appelle magnanerie`` (Lar. 19e-Lar. encyclop.).
Arg. Chambre de prostituée (BRUANT 1901, p. 94; L. RIGAUD, Dict. de l'arg. mod., 1881, p. 18).
P. méton., TECHNOL. Objet sur ou avec lequel se fait une opération. ,,Quelquefois la machine dont un ouvrier a besoin pour travailler. Un tour est l'atelier d'un tourneur`` (BESCH. 1845). ,,Châssis de bois de sapin sur lequel on étend les cordes à boyau`` (Lar. 19e, Nouv. Lar. ill.). Atelier de dorage. ,,Cour, terrain où l'on porte les carreaux brunis pour les faire sécher`` (Lar. 19e, Nouv. Lar. ill.). Atelier de vers à soie. ,,Claies d'osier surmontées de petites branches d'arbres où l'on nourrit les vers à soie, où ils font leurs œufs et filent leurs cocons`` (BESCH. 1845).
B.— Lieu où des ouvriers exécutent en commun des travaux similaires ou connexes.
1. Local où plusieurs ouvriers sont rassemblés pour travailler; secteur d'une entreprise où s'exécutent les tâches matérielles de fabrication et de réparation, par opposition aux bureaux, aux entrepôts, etc. Camarade d'atelier. Ateliers dangereux, insalubres ou incommodes (BESCH. 1845, Lar. 19e, etc.). Règlement d'atelier (ROB., Lar. encyclop.) :
2. Les petites entreprises ont été, dans beaucoup de cas, détruites par la concurrence comme le prévoyait Marx. Mais la complexité de la production a fait proliférer, autour des grandes entreprises, une multitude de petites manufactures. En 1938, Ford pouvait annoncer que cinq mille deux cents ateliers indépendants travaillaient pour lui.
CAMUS, L'Homme révolté, 1951, p. 263.
Ateliers de famille. ,,Établissements où ne sont employés que les membres de la famille, sous l'autorité du père, de la mère ou du tuteur`` (BARR. 1967).
Au plur., emphatiquement :
3. Une salière sortie des ateliers de Benvenuto Cellini le reportait au sein de la Renaissance, ...
BALZAC, La Peau de chagrin, 1831, p. 20.
P. anal. ou métaph. :
4. ... les étrangers (...) éprouvent tout d'abord un mouvement de dégoût pour cette capitale, vaste atelier de jouissances...
BALZAC, La Fille aux yeux d'or, 1835, p. 322.
5. Le rédacteur en chef avait raison : rien n'est plus aisé que de se gâter la main. Je fis donc comme les autres, j'ouvris un atelier de feuilletons à prix fixe, ...
REYBAUD, Jérôme Paturot, 1842, p. 67.
6. De divers côtés, par amas irréguliers, comme des points d'ossification, de petits centres de densité ont apparu de bonne heure. Combinant leurs aptitudes, transmettant un patrimoine d'expériences, ils furent d'humbles ateliers de civilisation.
VIDAL DE LA BLACHE, Principes de géogr. hum., 1921, p. 46.
2. P. méton.
a) Ensemble du personnel travaillant dans un atelier, et constituant de ce fait un groupe social. Chef d'atelier :
7. Avec des mots, elle faisait voir la tourbe des brocheurs s'agitant, dessinait d'un coup d'adjectif la silhouette du contre-maître, la figure du patron, faisait assister à leurs débats, à leurs colères, montrait tout l'atelier, l'oreille au guet, s'éjouissant et se rigolant à ces éclats.
HUYSMANS, Les Sœurs Vatard, 1879, p. 221.
b) Le travail de l'atelier :
8. Quand ces ouvriers n'étaient pas tenus par une heure stricte d'atelier, par un appel d'usine au sifflet tenace, on ne pouvait s'imaginer combien ils avaient de temps à perdre, ...
R. ROLLAND, Jean-Christophe, Le Buisson ardent, 1911, p. 1282.
Manquer l'atelier. Être absent de l'atelier, du travail de l'atelier (cf. manquer la classe).
3. Spécialement
a) Atelier de charité. Atelier institué temporairement par l'État, dans les moments de disette ou de chômage; synon. atelier public (cf. Le Moniteur, t. 2, 1789, p. 464; FLAUBERT, Bouvard et Pécuchet, t. 2, 1880, p. 31). Ateliers nationaux. Ateliers publics créés pendant la révolution de 1848 (cf. BAINVILLE, Histoire de France, t. 2, 1924, p. 186). Atelier protégé. Établissement occupant des déficients physiques ou mentaux incapables d'exercer une activité professionnelle dans le secteur normal; synon. atelier d'assistance par le travail (cf. MOOR 1966). Atelier éducatif. ,,Lieu où se pratique une activité manuelle de loisirs. Par extension, activité manuelle elle-même`` (LAFON 1963). Ateliers de jeunesse (L'Œuvre, 5 nov. 1941). Atelier monétaire. Hôtel des Monnaies (Lar. 19e-Lar. encyclop.).
b) AGRIC. ,,Dans quelques endroits on appelait atelier les basses-cours, les hangars où travaillaient les garçons de ferme, les charpentiers, forgerons, etc.; les lieux où on attelait les chevaux, d'où est venue son application aux lieux où sont rassemblés des ouvriers livrés à la même occupation`` (BESCH. 1845).
c) MILIT. Atelier de corps, atelier à cartouches, atelier de construction. Atelier de travaux publics (GUÉRIN 1892).
d) Domaine de carr., constr., mines, etc. Chantier :
9. Les paniers à patins sont, pour la desserte d'un atelier, plus indépendants que les wagonnets; (...) Ils sont encore fort employés dans de nombreuses exploitations [minières].
J.-N. HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Cours d'exploitation des mines, 1905, p. 676.
P. méton. Personnes travaillant à un chantier. Atelier de terrassiers (BESCH. 1845).
Homme d'atelier. ,,Se dit, dans les carrières des environs de Paris, des ouvriers chargés des travaux accessoires, comme de tourner la roue d'extraction, de creuser les galeries, de construire les supports, etc.`` (Lar. 19e).
CH. DE FER. Ateliers de substitution. ,,Brigades d'ouvriers chargés de remplacer les portions usées d'une voie ferrée, sans pour cela interrompre le service, ou du moins nuire à sa régularité`` (Lar. 19e). Atelier de ballastage, de pose (cf. Ch. BRICKA, Cours de ch. de fer, t. 1, 1894, p. 370).
e) FORTIFICATIONS
,,Excavation de fossé`` (BESCH. 1845, LITTRÉ).
P. méton. ,,Équipe de travailleurs chargée des travaux de terrassement`` (Lar. encyclop.).
,,Chaque espace de deux mètres, distance à laquelle sont placés les travailleurs de chaque rang`` (Lar. 19e).
Entendre bien l'atelier. Savoir conduire avec habileté les travaux d'attaque et de défense.
f) PRÉHIST. ,,Emplacement jonché de débris de débitage et de façonnage de la pierre`` (BRÉZ. 1969).
g) TECHNOL. ,,Dans l'exploitation du bois de flottage, nom donné à l'espace qu'occupe sur le port chaque ouvrier tireur, qui est également désigné par ce nom`` (Mém. de la Soc. centrale d'agric., 1876, p. 260 ds LITTRÉ).
4. P. anal. et symbolisme, FRANC-MAÇONNERIE. Loge de francs-maçons réunis sous un vocable distinctif.
a) Local où se réunissent les membres de cette loge :
10. Le monde afflua dans les vingt-quatre ateliers de Paris; on y étouffait à retirer les perruques; et la maréchaussée pouvait malaisément faire circuler les carrosses devant la porte des Amis Réunis, aux abords de la loge de la Sourdière.
ADAM, L'Enfant d'Austerlitz, 1902, p. 340.
b) Ensemble des membres de cette loge :
11. Le bisaïeul se dressa : — Bonaparte a trahi son serment, que nous avons reçu dans les loges de Valence et de Malte. Le monde maçonnique sera relevé de ses obligations envers lui... Je l'affirme : encore un peu de temps, et les ateliers de toute l'Europe refuseront leur concours aux armées impériales.
ADAM, L'Enfant d'Austerlitz, 1902 p. 49.
c) ,,Réunion, séance de francs-maçons (...) On dit mieux tenue, dans ce dernier sens`` (Lar. 19e).
C.— BEAUX-ARTS
1. Local aménagé où travaille un artiste. Atelier de peintre, de sculpteur :
12. Il me vient l'idée, la conviction que l'atelier de Rembrandt était au midi et que par un système quelconque, des rideaux par exemple, il dirigeait le jour sur son modèle, il l'amassait sur ce qu'il voulait, il le dardait à sa volonté; ...
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1862, p. 1037.
Charge, scène d'atelier. ,,Croquis que les artistes ont coutume de faire sur les murs de leur atelier`` (BESCH. 1845).
Jour, lumière d'atelier. ,,Jour, lumière résultant des combinaisons de l'artiste qui dispose dans son atelier les jours, et par conséquent les effets de lumière qu'il veut donner à un tableau`` (BESCH. 1845).
CIN., PHOT. Atelier de photographie, atelier photographique, atelier de prises de vue, atelier de pose (synon. studio). Atelier -théâtre. ,,Autre syn. longtemps usité de studio`` (GIRAUD 1956).
2. Lieu où plusieurs élèves travaillent sous la direction d'un artiste. Camarade d'atelier; p. méton. groupe d'élèves travaillant dans un tel atelier :
13. Elle plaisantait finement de mille choses, et eût été vraiment agréable si elle n'eût pas affecté d'une façon agaçante le jargon des cénacles et des ateliers.
PROUST, Le Côté de Guermantes 1, 1920, p. 167.
14. Auguste Préault formé dans l'atelier de David d'Angers est le type du romantique truculent.
L. RÉAU, L'Art romant., 1930, p. 205.
Chef d'atelier. ,,Professeur à l'École des Beaux-Arts`` (HUGUES, Expressions d'atelier).
SYNT. Style, langage, argot d'atelier (cf. BAUDELAIRE, Salon, 1845, p. 5; J. ADELINE, Lex. des termes d'art, 1884). (Pour symboliser la bohême artistique). Blague, fête, esprit, vie d'atelier.
3. Péj., en constr. d'appos. Qui sent la règle conventionnelle enseignée à l'atelier :
15. J'ai été voir le dessin de Gros (...) un peu atelier. Draperies arrangées, effet connu; le noir sur le devant, etc.
E. DELACROIX, Journal 1, 1852, p. 111.
PRONONC. ET ORTH. :[]. ROUSS.-LACL. 1927, p. 150, note ,,atlyé, dans le peuple atelyé``. Enq. ://. ,,Atelier, dans l'écriture maçonnique, s'écrit : At ∴ , avec les trois points abréviatifs ordinaires, disposés en triangle`` (Lar. 19e).
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1332 astelier « tas de bois » (Prisie des for. de J. de Rourg., Arch. P 226, CXVIII ds GDF. : Pour amendes, esploiz, pesson, asteliers et tieuleries) — 1648, ibid.; d'où 2. a) 1362 atelier « lieu où un artisan travaille (le bois) » (Grenier, 311, pièce 92, B.N. ds GDF. Compl. : Ledit Symon avoit tenu atelier de tonnelerie); 1403 « id. (en gén.) » (Compte de Nevers, CC 12, f° 20 v°, ibid.); b) 1835 atelier de charité (Ac.); 1845 « tout lieu où on élabore » (BESCH. : Ma fille est une savante, qui fait de ma maison un atelier de philosophie); rapproché de atteler par fausse étymol. a désigné la « basse-cour » 1690 (FUR. : [...] en quelques lieux on a donné le nom d'atteliers aux basse-cours des grandes maisons de campagne, à cause que c'étoit le lieu où on atteloit les chevaux et les bœufs aux charruës, chariots et charettes, et où logeait aussi les Forgerons, Selliers et Charrons, et autres ouvriers necessaires pour faire valoir les terres : d'où il a été transporté aux autres lieux où plusieurs autres ouvriers travaillent ensemble); encore ds Trév., BESCH. 1845 et Lar. 19e; p. méton. attelier « ensemble d'hommes travaillant dans un même local » (FUR.); 1718 attelier (Ac. : Il se prend aussi collectivement, Pour tous les ouvriers qui travaillent sous un mesme maistre); 3. a) 1563 B.-A. hastelier « lieu où travaille un artiste » (PALISSY, Recepte ds GDF. Compl. : Et avoyent conclu en leur maison de ville de jeter mon hastelier a bas lequel a esté partie erigé a vos despens); b) 1808 « réunion de travailleurs, d'artistes » (BOISTE) 4. a) 1866 spéc. franc-maçonnerie (Lar. 19e : Atelier. Loge, local dans lequel ont lieu les réunions symboliques); b) 1866 id. (Ibid. : Atelier. Compagnie de francs-maçons).
Dér. de l'a. fr. astelle (attelle); suff. -ier.
STAT. — Fréq. abs. littér. :2 369. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 2 018, b) 5 660; XXe s. : a) 4 148, b) 2 824.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BARR. 1967. — BLANCHE 1857. — BOUILLET 1859. — BRÉZ. 1969. — BRUANT 1901. — CAP. 1936. — CHABAT 1881. — Comm. t. 1 1837. — Éd. 1913. — ESN. 1966. — FÉN. 1970. — FROMH.-KING 1968. — GAY t. 1 1967 [1887]. — GEORGE 1970. — GIRAUD 1956. — GOUG. Mots t. 1 1962, p. 228. — GUILB. Aviat. 1965. — HETMAN 1969. — JAL 1848. — JOSSIER 1881. — JOURDAIN (É.). Le Vocab. du parler créole de la Martinique. Paris, 1956, p. 293. — KUHN 1931, p. 156. — LAFON 1969. — Lar. comm. 1930. — Lar. mén. 1926. — LE ROUX 1752. — MARCH. 1970. — Méd. Biol. t. 1 1970. — MOOR 1966. — NOËL 1968. — POIGNON 1967. — ROLLAND-COUL. 1969. — ROMEUF t. 1 1956. — SILL. 1965. — SPR. 1967. — ST-EDME t. 2 1825. — VOYENNE 1967. — WILL. 1831.

atelier [atəlje] n. m.
ÉTYM. 1362; astelier, 1332; de l'anc. franç. astelle, attelle.
1 Lieu de travail d'un artisan (→ ci-dessous, cit. 3), lieu où des artisans, des ouvriers travaillent en commun. Boutique, chantier, laboratoire, ouvroir. || L'atelier d'un artisan. || L'atelier du charpentier, du menuisier, du forgeron. || Ouvrir un atelier de couture. || Atelier de confection (→ Montage, cit. 1.1). || Le personnel d'un atelier. Apprenti, chef (d'atelier), contremaître, ouvrier. || Règlement d'atelier : règlement par lequel le chef d'entreprise détermine certaines conditions du travail dans l'atelier.
1 Il fait bâtir (…) une maison de pierre de taille (…) Il se promène tous les jours dans ses ateliers (…)
La Bruyère, les Caractères, XI, 124.
REM. Dans cet exemple, dont Littré cite la dernière phrase, on dirait aujourd'hui chantiers.
2 En le promenant d'atelier en atelier, ne souffrez jamais qu'il voie aucun travail sans mettre lui-même la main à l'œuvre (…)
Rousseau, Émile, III.
3 Il désertait de plus en plus, pour ce métier rude, l'atelier en plein vent du charpentier, où elle l'avait mis en apprentissage (…)
Loti, Ramuntcho, I, 1.
4 Peu à peu elle (la foule) s'était renforcée des arpettes, midinettes et grooms jaillis des ateliers et magasins d'alentour.
Georges Lecomte, Ma traversée, p. 380.
5 (…) des femmes qui viennent déposer leurs enfants à la crèche, pour être libres d'aller trimer aux ateliers.
Martin du Gard, les Thibault, VII, 42.
Ateliers de la marine. Arsenal.
Ateliers de charité.Anciennt. || Ateliers publics, ouverts par l'État pour venir en aide aux chômeurs.Les ateliers nationaux de 1848.
6 J'applaudis au très louable et très heureux accord de M. Bailly, quand il réclame l'établissement d'« ateliers publics » comme un soulagement véritable du peuple.
Mirabeau, Disc. 16 mars 1790.
7 En vain ouvrit-on des « ateliers publics » (sous la Révolution). Simple changement de nom. Ce qui était atelier de charité devint « atelier national », et, pour les gens qui jugeaient froidement les résultats, ateliers de fainéantise.
Brunot, Hist. de la langue franç., t. IX, p. 1190.
8 Il fallut leur promettre (aux insurgés de 1848) le « droit au travail », au nom duquel furent créés les ateliers nationaux pour occuper les chômeurs.
J. Bainville, Hist. de France, p. 476.
Photogr. Local aménagé pour la prise de vue.Atelier de montage (cit. 2).
Techn. Chantier, dans une carrière, une mine. || Homme d'atelier : ouvrier chargé du matériel, de travaux accessoires.
Par métaphore :
9 La vie est un vaste atelier
Où chacun faisant son métier,
Tout le monde est utile.
A. de Vigny, Chant d'ouvriers.
10 Le collège est l'atelier qui enseigne le doigté de la machine à penser.
R. Rolland, l'Âme enchantée, Mère et fils, t. III, p. 75.
2 Section d'une usine où des ouvriers travaillent à un même ouvrage. || Atelier de fabrication. || Atelier de forge, de laminage, de montage, de réparations. || Chef d'atelier.
Lieu aménagé pour des travaux techniques, artisanaux, etc., dans une communauté. || Les ateliers d'un lycée technique. || Atelier d'une prison.
3 Par métonymie. L'ensemble des personnes qui travaillent dans un atelier. || Tout l'atelier regrette son départ (Académie).
Ch. de fer. || Ateliers de substitutions : groupes mobiles (brigades) d'ouvriers chargés de remplacer des portions de voie.
4 Spécialt. Lieu où travaille un artiste (peintre, sculpteur…), ou ce lieu transformé en logement. || Atelier d'artiste. Studio.
11 Combien de tableaux seraient demeurés des années entières dans l'ombre de l'atelier s'ils n'avaient point été exposés ?
Diderot, Salon de 1767.
12 Atelier froid et humide : cet entassement de plâtres, de moules, etc.
E. Delacroix, Journal, 3 avr. 1847.
Charge, scène d'atelier, fait dans l'atelier, et qui représente l'atelier lui-même. || L'Atelier, de Courbet, célèbre scène d'atelier.
Jour d'atelier : le jour le plus propre à éclairer un tableau, une statue.
Par ext. L'ensemble des élèves, des artistes qui travaillent en atelier sous la direction d'un maître. || Rivalités d'atelier. || Œuvre d'atelier : « œuvre exécutée dans l'atelier du maître, sous sa direction et sous son contrôle, et parfois achevée par lui » (Malraux).
Chef d'atelier : professeur à l'École des Beaux-Arts.
Par métaphore. L'activité, le lieu de l'activité du peintre.
13 L'atelier est devenu le creuset où le génie humain à son apogée de développement, remet en question non seulement ce qui est, mais recrée avec une nature fantastique et conventionnelle que nos faibles esprits, ne sachant plus comment accorder avec ce qui est, adoptent de préférence, parce que c'est notre misérable ouvrage.
E. Delacroix, Journal, 1823, t. I, p. 19.
5 Dans la franc-maçonnerie, Compagnie de francs-maçons groupés sous un même vocable. Local où ils se réunissent.
14 Âgé d'une quarantaine d'années, grand blessé de guerre, ingénieur des Poudres, Nicolétis se trouvait être aussi l'un des principaux dignitaires de la Grande Loge de France, rue Puteaux, où il appartenait au même atelier que Gaston Moch.
Raymond Abellio, Ma dernière mémoire, t. II, p. 116.
6 Groupe de travail. || Atelier de travail théâtral, de théâtre. || Le colloque est divisé en trois ateliers.
Atelier éducatif : lieu où l'on pratique des activités manuelles de loisir. Cette activité elle-même.
7 (1680). Techn. || Atelier de vers à soie : emplacement où les vers à soie filent leur cocon.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Atelier — Atelier …   Deutsch Wörterbuch

  • Atelier — aus dem 19. Jahrhundert im Braith Mali Museum in Biberach an der Riß Ein Atelier (aus dem Französischen für Werkstatt) ist der Arbeitsplatz eines kreativen Menschen, z. B. die Werkstatt eines Künstlers oder Fotografen. Es gibt Ateliers in… …   Deutsch Wikipedia

  • Atelier 5 — Saltar a navegación, búsqueda Atelier 5 es un estudio de arquitectura fundado en 1955 en Berna (Suiza) por los cinco arquitectos Erwin Fritz, Samuel Gerber, Rolf Hesterberg, Hans Hostettler y Alfredo Pini; poco después se plegaron también Niklaus …   Wikipedia Español

  • atelier — ATELIÉR, ateliere, s.n. 1. Local înzestrat cu uneltele sau maşinile necesare, în care se desfăşoară o muncă meşteşugărească sau industrială organizată. ♦ Parte dintr o întreprindere industrială în care se execută aceeaşi operaţie sau acelaşi… …   Dicționar Român

  • Atelier — Atelier, Arbeitsraum, vorzugsweise die Arbeitsräume der Bildhauer, Maler und Photographen. Das Bildhaueratelier ist wegen der Schwere der in Arbeit kommenden Marmor , Sandstein , Gips und Tonmassen an ebenerdige Lokalitäten gebunden; die andern… …   Lexikon der gesamten Technik

  • atelier — ATELIER. s. m. Le lieu où certains Ouvriers, comme Peintres, Sculpteurs, Maçons, Charpentiers, Menuisiers, etc. travaillent sous un même Maître. Un Maître Maçon qui a son atelier à tel endroit. Un Sculpteur qui a son atelier dans le Louvre. Un… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Atelier — Sn Werkstatt (eines Künstlers) erw. fremd. Erkennbar fremd (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. atelier m. Werkstatt (allgemein) . Die allgemeine Bedeutung tritt im Deutschen nur selten auf, im allgemeinen Werkstatt eines Malers , dann auch… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Atelier 5 — est un bureau d architecture et d urbanisme à Berne (Suisse) Il est fondé en 1955 par Erwin Fritz, Samuel Gerber, Rolf Hesterberg, Hans Hostettler et Alfredo Pini. Principales réalisations 1955 1961 Quartier de Halen, Berne 1967 1972 Quartier de… …   Wikipédia en Français

  • Atelier — proviene del frances y significa taller. En muchas partes del mundo se ocupa la palabra atelier para reemplazar la palabra taller para referirse a estos. La palabra atelier es comunmente usada para referirse a un taller de peluquería en los que… …   Enciclopedia Universal

  • atelier — (n.) 1840, from Fr. atelier workshop, from O.Fr. astelier (carpenter s) workshop, woodpile (14c.), from astele piece of wood, a shaving, splinter, probably from L.L. hastella a thin stick, dim. of hasta spear, shaft (see YARD (Cf. yard) (n.2)) …   Etymology dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.